27
juin 2022

Séance 5 - De mal en pire

Rédigé par  Armaklan  Aucun commentaire Mis à jour le 27/06/2022

Entretien avec Guillaume Houbleton

Avec le début de soirée arrive le moment où les héros ont rendez-vous avez le lieutenant capitaine Guillaume Houbleton, homme de justice en charge de l'affaire et de l’interrogatoire de Camille. Les deux parties commencent par se jauger et échanger quelques banalités, avançant à demi-mot pour en apprendre davantage... Puis vient le même de l'échange francs : Guillaume trouve toute cette affaire louche et doute de la culpabilité de Philippe de Talandière... Pourtant un témoin est venu témoigné à charge : un bijoutier qui aurait réalisé deux chevalière portant les fameux fleurets brisés et commandé par la maison Talandière ! Quelqu'un à également remis à Houbleton, par le biais de l'empereur, un sceau frappé des fleurets... Ce sceau aurait été retrouvé dans les appartements de Camille !

Malheureusement l'entretien est interrompu par un bruit terrible d'explosion... C'est le château de la vie qui est en flamme !

Au feu !

En ce moment de crise, nos héros ne peuvent rester inactif ! Très rapidement Lelizaveta est sur les lieux. Elle prend en charge avec efficacité l'organisation des premiers secours : tri des blessés, soins les plus urgents, etc... Quelques minutes après, une nonne âgée vient lui apporter son soutient, lui remettant en prime des bandeaux de différents couleurs pour faciliter le tri... Cette bonne sœur s’avérera appartenir au châle et, une fois l'incident terminé, remettre à Lelizaveta un signe de reconnaissance lui permettant d'en appeler à l'aide de la société secrète...

Ian Mc Clair se lance dans le château avec pour idée première d'aller chercher Camille... Il s'interrompra toutefois à la vue d'une petite fille apeuré, pleurant devant un homme coincé sous une grosse poutre... L'highlander est amoureux, mais son cœur est en or ! Il délaisse le sauvetage de sa mie pour aider la fillette et dégager l'homme, endurant même quelques brûlures pour cela !

Stanilas, lui, traverse le château et va droit sur le cellule de Camille qu'il trouve totalement vide ! Suivant son instinct, il va droit vers le nord du château (à l'opposé de l'explosion) et repère alors quelques soldats inconscients. Il finira par apprendre que des manants ont sorti Camille du château avant de disparaître par les égouts. Il semblerait que Camille n'était pas leurs prisonnières.

Ici, Ian Mc Clair a réussit à faire 0 mises ! Par principe, je lui ai tout de même offert un choix : sauvez la jeune fille au prix d'un point d'héroïsme, et dégager l'homme au prix d'une blessure dramatique. Le joueur n'a pas hésité : il a fait les deux !

Un réveil matinal brutal

Au première lueur de l'aube, quelqu'un tambourine à la porte... Nos héros n'ont que peu dormis à cause des évènements de la nuit, mais Stanislas décide tout de même d'aller ouvrir. Il découvre alors Arnaud de la chasse paniqué et porteur d'un message : les héros sont décrété coupable de complicité avec Camille ! Les soldats vont venir les arrêtés !

Sans les attendre, nos héros réunissent leurs affaires et quittent les lieux... Lelizaveta décide alors d'afficher le symbole du Châle qu'on leur a remis la veille alors même qu'il s'enfonce dans les bas quartiers... Au bout d'une vingtaine de minute, une femme les interpellent et leurs propose de la suivre. Elle les mènent jusqu'à un hospice où œuvre plusieurs membres du châles. Ils pourront s'y cacher pour la journée.

L'amour peut être un précieux atouts

Nos héros passent la journée planqué dans l'hospice, tournant comme des lions en cage... L’affaire est de plus en plus complexe, et voilà qu'ils sont maintenant recherché ! Utilisant ses accointances, Stanislas fait porter un mot à Giovanni Pecci (la cousine de l'impératrice courtisé par Ian) par l'intermédiaire de sa sœur. Ian lui donne rendez-vous dans une hostellerie à la nuit tombante.

La dame viendra bel et bien et donnera à Ian Mc Clair des informations importantes : - Guillaume Houbleton est destitué de l'affaire - Eudes de Sarment est maintenant en charge de l'enquête.

Les deux amants se quittent non sans échanger quelques mots tendre et en ce souhaitant de faire attention...

La petite charousse

Pendant que Ian Mc Clair courtise, Stanilas et Lelizaveta repère un homme à l'allure de mendiant qui a visiblement suivi la dame et qui les surveillent. Nos deux héros œuvrent de concert pour l’assommer et le tirer dans un endroit un peu plus discret pour l'interroger... Il s'agit au final d'un homme de l'empereur des rats, venus en apprendre plus sur eux. L'homme accepte de les emmener jusqu’à leur repère...

C'est ainsi qu'une demi-heure plus tard, après un tour dans les étranges catacombe de la ville, nos hommes découvrent un bout de la vérité : Camille qui est une enfant de la rue rêvant de la cour, l'empereur des rats qui lui as permis d'accéder à la noblesse contre quelques menues services, ... Aucun projet d'assassinat du roi, toutefois ! Camille ne comprend pas plus que les PJ les accusations contre elle !


07
juin 2022

Séance 4 - Du marché à la prison

Rédigé par  Armaklan  Aucun commentaire Mis à jour le 27/06/2022

Du marché à la prison

Les affaires personnelles étant réglées au petit matin, il est temps pour nos héros de reprendre l'enquête et de chercher à innocenter la pauvre et innocente Camille d'Estre de Fonteneau.

Lelizaveta et Ambrosia décident d'aller visite la demeure de la pauvre servante soi-disant assassiné par sa maîtresse. À leurs arrivées sur les lieux, ils aperçoivent un valet qui descend l'escalier qui mène à la dîtes chambres. Bien-sûr l'homme se met à fuir dès qu'il les aperçoit ! Une course poursuite effrénée s'engage dans la rue, puis continuer sur la place du marché. L'affaire sème très vite le désordre là-bas : des poulets jetés vers la liberté au milieu du chemin, un cheval affolé qui entraine sa carriole contre les étales des pauvres commerçants, et enfin Ambrosia qui règle l'affaire d'un tir brutal et précis d'une pomme, stoppant net le fuyard !

Une fois capturé, l'homme se met à genoux, implore le pardon, et s'explique : il a reçu un message disant qu'il devait chercher là-bas un cadeau galant pour son maître, Philippe de Talandière. Malheureusement, à son arrivée, il n'a pas trouvé de cadeau, mais à, au contraire, mis la main sur un sceau de cire marqué des fameux fleurets brisée ! Pris de panique, il a quitté les lieux avant d'apercevoir les personnages. Malheureusement, le bougre ne peut en dire plus, car un poignard, émanant d'un petit portail de sang, se fiche dans le dos du malheureux.

Pendant ce temps-là, Ian Mc Clair et Stanilas du Puy Hullot vont droit à la prise pour la "visite" négocier par le poète durant la journée d'hier. Ils sont accueillis froidement par un soldat qui n'a visiblement aucune envie de leur être agréable et mener droit vers les prisons les plus sordides du château. Après d'après manipulations et négociations, Ian réussit à avoir une entrevue en tête avec Camille. Comme l'on pourrait s'y attendre, Ian mis beaucoup d'effort à rassurer la belle et à lui promettre, à nouveau, qu'ils la feront sortir d'ici... Ils arrivent tout de même à obtenir quelques informations supplémentaires, comme la confirmation que Camille a refusé les avances de l'empereur peut avant l'affaire.

Camille semble de plus en plus suspect

Après un bon repas rassurant et quelques nouvelles échangés, nos héros se séparent à nouveau !

Cette fois, Ian et Ambrosia font équipe pour aller visiter les demeures de Camille : aussi bien son appartement à la cour que le pavillon qu'elle occupe dans la cité. Faisant preuve de prudence, pour une fois, ils commencent tout d'abord par s'assurer que les lieux ne sont pas gardés... C'est ainsi qu'il repère un homme, un soldat à n'en point douter, qui surveille les lieux avec professionnalisme. Il ne faut pas longtemps à nos héros bretteurs pour trouver un plan.

Ian commence, en premier lieu, par aller discuter avec le soldat. Quelques échanges de civilités plus tard, Ian se rend compte qu'il discute avec le sergent Dulieu, un enquêteur cherchant à percer la vérité au sujet de Camille et ses accointances. Les deux hommes sympathisent et Dulieu finit par proposer à Ian de lui arranger une entrevue avec le lieutenant commandant Houbleton, en charge de l'affaire dans son ensemble.

Pendant que son ami fait diversion, Ambriosia s'infiltre dans les appartements de Camille et fouille les lieux. De prime abord, le pavillon a déjà été fouillé et il ne s'y trouve plus rien d'intéressant, mais Ambrosia réussit à mettre à jour une petite pièce secrète ! Étrangement, cette pièce semble avoir été complètement vidé... L'affaire est de plus en plus suspecte. Nos deux héros retournent ensuite à la cour pour fouiller ses appartements au château royale. Malheureusement, l'endroit est peu digne d'intérêt et n'apporte aucun nouvel élément.

De leur côté, Stanilas et Lelizaveta se rendent à la cour pour y faire la connaissance de Monsieur de Tallandière. Ils découvrent donc le courtisan, un bon vivant assumé, en train de jouer à Collin Maillard dans les jardins de la cour. Ils attendront leurs tours avant d'engager la conversation avec l'homme, jouant de complémentarité pour amener l'homme à délivrer le maximum d'informations sans avoir l'impression de subir un interrogatoire. Le noble leur apprendra :

  • Qu'il est extrêmement riche et que, s'il a des ennemis, ce sont principalement des hommes jaloux de sa fortune
  • Que lui-même n'a que peu fréquenter Camille, même s'ils se sont déjà aperçus à la cour.
  • Qu'il n'est absolument pas au courant de cette histoire de cadeau galant que son valet aurait du chercher chez Camille ! Il trouve même l'idée particulièrement saugrenues !

Sur le plan technique

Pour la course poursuite, j'ai utilisé les règles figurant dans ce suppléments : https://www.drivethrurpg.com/product/220408/Cut-to-the-Chase-Dramatic-Chase-Sequences .

Pour faire simple : un nombre de mises à réunir en x tours pour réussir à rattraper le fuyard. A chaque tour, des obstacles (dont le nombre de déterminé aléatoirement) vont venir corser l'affaire. Si les joueurs ne gèrent pas les obstacles, il y a des conséquences direct (le cheval qui ravage le marché, un pauvre innocent blessé et jeté à terre, des blessures, ...).

L'objectif est donc : 

  • De forcer les joueurs à faire des choix
  • D'offrir au fil des rounds des situations variés qui appellent des approches variés (et dans le cas où je trouve l'approche peu adapté, je demande des mises supplémentaires).
  • D'amener un peu de pression qui augmente au fur et à mesure que le decompte des rounds se fait et que les joueurs n'ont pas encore réunit leur quota de mises pour rattraper les fuyards.

C'était mon premier essai avec ces règles et c'est une réussite ! Facile à gérer, dynamique, etc... Nickel :)

Pour le reste, on était sur des risques standards ou des risques d'enquête (dont j'ai déjà parlé plus tôt).

Lire la suite


07
juin 2022

Séance 3 - De la cour aux bas fond

Rédigé par  Armaklan  Aucun commentaire Mis à jour le 07/06/2022

Premier pas à la cour

Il est temps pour nos chers héros de faire leurs premiers pas à la cour. Pour cette matinée, nos héros vont très vite former trois groupes bien distinct :

  • Stanislas et Ambrosia vont agir de concert.
  • Lelizaveta va évoluer seul au sein de la cour
  • Ian Mc Clair va évoluer seul, enfin, pas trop longtemps tout de même !

Commençons d'ailleurs par conter les évènements de ce dernier. À peine arrivé, notre bellâtre des Highlands repère une gente dame, probablement influente, mais tout de même très joli, à l'air esseulé. C'est une jeune dame Vodace en visite à la cour pour y voir sa cousine. De discussions en danse, et de danse en poésie, Ian Mc Clair va sympathiser et séduire la belle tout en passant avec elle une bonne partie de la journée... Quel ne fut pas sa surprise, un peu plus tard, d'avoir grâce à cela une entrevue avec l'Impératrice, qui, rappelons-le, est une Strega en plus d'être la femme de l'empereur. Cette entrevue le mettra particulièrement mal à l'aise, la sorcière semblant l'avoir mis à jour, mais lui donnera suffisamment d'influence pour demander à Julien de la Reinette une faveur : celle de visité les geôles du Château de la Vie.

Lelizaveta, de son côté, à également approcher Julien de la Reinette pour obtenir de précieux renseignements. On pourrait d'ailleurs dire que c'est De la Reinette qui l'a approché, tant elle a bien manœuvré pour cela. L'homme, un peu vantard et désireux de faire bonne impression à l'ambassadrice d'une nation lointaine, lui a raconté avec nombre détail l'affaire qui secoue actuellement la cour. Le fameux message caché par un intrus, Camille prit sur le fait de venir chercher ce message, l'assassinat de la pauvre servante, et surtout... la présence d'un affreux complices qui n'a pas encore révélé son identité : l'aigle.

Stanilas et Ambrosia ont commencé leurs séjours à la cour par une rencontre familiale : la jeune sœur de Stanilas est présentement à Charousse : son père essaye, un peu contre son gré, de lui trouver un riche et influent mari. Stanilas est fort heureux de venir taquiner son père en plaçant sa sœur en présence d'un noble Castillan. Une fois cette rencontre faite, ils évoluent en posant ici et là quelques questions... C'est ainsi qu'ils feront la rencontre de Monsieur de Montarval, vieux noble qui a participé à la guerre de la croix et qui a gardé ses adversaires Castillan en forte estime. À demi-mot, le noble leur fait comprendre ses doutes quant à l'accusation contre Camille, d'autant plus qu'il se raconte que la jeune femme aurait refusé les avances de l'empereur peut avant l'affaire !

L'affaire leur aura pris toute l'après midi et ils rentreront pour la soirée dans leurs nouveaux logis.

Soirée au bas fond

Deux salles, deux ambiances ! À peine sorti de la cour, nos héros décident de faire le grand écart social et d'aller droit vers les bas fond, après s'être changé, bien entendu. Il se trouve que Lelizaveta à un cousin qui a fondé une auberge dans les faubourgs est de la ville. Nul doute que celui-ci a de nombreuses relations, surtout dans les bas fond et pourrait les renseigner sur le fameux Empereurs des Rats. Après quelque échange de civilité, leurs cousins leur présenteront Utrich, mercenaire Eisenor de son état et homme à connaître les bas-fonds.

Utrich leur apprendra que :

  • L'empereur des rats est actuellement en guerre contre le Bourreau et son gang.
  • Le Bourreau à faire plusieurs rats prisonnier et les a brulés dans une grange.
  • Le garde semble soutenir ce fameux bourreau, malgré ses méthodes.
  • Les rats ont, semble-t-il, disparu de la circulation. Utrich est prêt à parier qu'ils se sont réfugié dans la petite Charousse.

Duel au petit matin

Le lendemain matin, il est l'heure pour Stanilas de livrer son duel contre Jean de la Charme. L'adversaire est assez proche de sa réputation : massif, dangereux, menaçant (surtout pour Arnaud de la chausse), mais il s'avérera pour finir très bon perdant. Stanilas emporte le duel assez facilement après quelques passes d'arme, et Jean de la Charme reconnait sa défaite et la qualité de son adversaire. Il accepte de respecter l'esprit du duel et de fermer les yeux pour cette fois, mais qu'ils ne reprennent pas Arnaud à batifoler vers sa femme, sinon il ne se montrera pas aussi magnanime !

Lire la suite


24
mai 2022

Séance 2 - Préparons nous à entrer en cour

Rédigé par  Armaklan  Aucun commentaire Mis à jour le 07/06/2022

Rendez-vous à l'hôtel d'Amaury

Nous reprenons l'aventure au moment où nos héros arrivent au pied de l'hôtel particulier que met Amaury à leur disposition : de riches appartements à l'étage d'une belle bâtisse en pierre. On y accède par un escalier massif situé sur le côté du bâtiment. Le rez-de-chaussée est occupé par une hostellerie de qualité.

Nos héros sont accueillis par Ménard, valet et homme de confiance d'Amaury. Ménard les installent dans les appartements, prend leurs mesures pour leur faire tailler en urgences des vêtements de meilleures factures (après tout, il s'agit de se rendre à la cour de l'empereur ! ), et voit avec eux sous quelles identités ils vont se présenter..

Ménard

  • Lelizaveta sera donc une ambassadrice du Tsar d'Ussura, cherchant à convaincre la Montaigne de ne pas accorder de soutien à la Tsarine. Elle décide de conserver son nom de famille qui est bien celui d'une famille noble ussurane.

  • Ambrosia sera Diego Alejandro Carita, une jeune noble Castillan qui a besoin de s'éduquer aux manières d'une cour civilisée, mais qui a eu quelques ennuis avec des cousins Castillan.

  • Ian Mac Clair sera Allan Shellay, poète dont la renommé n'est plus à faire dans les îles d'Avallon et qui vient chercher l'inspiration en Montaigne.

  • Stanislas garde son identité : sa famille est connue et il est possible que quelqu'un le reconnaisse... Et puis, comme il le dit si bien, un De Puy Hullot n'agit jamais à couvert !

Ménard les quittent en leur souhaitant une bonne soirée et en les prévenant que la matinée sera probablement rude : il va leur falloir apprendre les manières, et les danses, de la cour.

Un petit tour en ville

Agissant comme des personnes sérieuses et disciplinées, décision est rapidement prise d'aller écumer quelques lieux de réjouissante de Charousse, pour l'inspiration de Ian Mac Clair soit disant, dans l'espoir d'entendre quelques rumeurs et d'obtenir quelques informations... Tous nos héros partent donc visiter divers établissements dans différents quartiers de Charousse, notamment aux abords du château de la Vie.

Il y apprendront que :

  • Une femme a bien été menée à la prison de la Vie dans la journée. Elle y serait sous la garde du lieutenant-capitaine Houbleton.

  • Que l'empereur des Rats seraient a priori le chef d'une des multiples bandes de brigands qui hantent les faubourgs de Charousse.

  • Que nul n'a jamais entendu parler de la Confrérie des Lames, outre quelques rumeurs récentes sur le fait que l'empereur aurait récemment fait démanteler cette société secrète.

Un peu d'éducation au petit matin, et bonjour les amis

Au petit matin, Ménard réveille toute la maisonnée pour commencer, enfin, le programme d'éducation. Il passe donc la matinée à enseigner l'étiquette, ainsi que quelques pas de danse, aux membres de notre compagnie. Vers midi, Ménard décide de les laisser se reposer : ils sont enfin prêts à se rendre à la cour.

Mais avant cela, quelques préparatifs et... quelques visites ! Ambrosia décide de prendre contact avec le collège invisible en la personne du Vicomte de Chambleroi. Le vicomte est en train de bâtir un observatoire aux abords de la capitale : observer le ciel pour se rapprocher du divin est son mantra. La mise en œuvre du télescope principale de l'observatoire pose toutefois quelques soucis et Ambrosia se propose pour aider dès qu'il aura un peu de temps.

Vicomte de Chambleroi

Pendant ce temps, Stanislas rend visite à l'un de ses amis, un dandy du nom d'Arnaud de la Chausse. Il trouve son ami déjà fort aviné, malgré l'heure de la journée, et fort déprimé. Le jeune homme a été provoqué en duel demain matin par un duelliste à la réputation fort désagréable, et il craint maintenant d'écoper d'une blessure grave, si ce n'est fatal... Tout ça car l'homme le suspecte, a raison, d'avoir fricoté avec sa femme ! Bien entendu Stanilas n'est pas homme à laisser son ami dans l'embarras : comme le permet le règlement des duellistes, il lui servira de champion dans ce duel.

Un peu de technique

Il s'agissait cette fois d'une séance courte (2h) car je devais finir un truc pour le boulot après la partie. Cette séance a été encore faite principalement d'échange et d'interaction, sans jet de dé à une exception prêt : la virée en ville durant la soirée.

Vu que l'objectif était de glaner quelques informations au fil de la soirée, j'ai procédé avec ce que je vais appeler une "Séquence d'investigation". J'ai demandé au joueur à l'initiative de cette sortie d'effectuer un test pour la table. Il a obtenu 4 mises. Le contrat était alors très simple : 1 mises = 1 question à laquelle je répondrai. Simple, rapide, et cela fonctionne plutôt bien.

À noter que durant cette séance, nous commençons déjà à sortir du scénario (l'observatoire, Arnaud de la Chausse). Autant dire que si l'on part sur ce rythme, nous ne sommes pas prêts d'entamer réellement le Prix de l'Arrogance ;)

Lire la suite


23
mai 2022

Séance 1 - Une étrange traîtresse

Rédigé par  Armaklan  Aucun commentaire Mis à jour le 24/05/2022

Points de repos pour les héros

Nos héros sont en train de se rafraîchir à l'ombre d'un petit verger dépendant de l'auberge de Pontcherran, à une journée au sud de Charousse. La journée est belle et, une fois n'est pas coutume, rien ne presse nos héros qui profitent donc d'un sain repos. C'est alors qu'un carrosse venant du nord pénètre dans la cour à vive allure pour s'arrêter aux portes de l'auberge. Le vieux cocher descend et va voir le tenancier sans attendre... Intrigué, Stanislas se lève et, sous couvert de demander une autre bouteille, entend le cocher demander des chevaux neuf et le tenancier lui répondre par la négative...

C'est alors qu'une troupe de mousquetaires arrive à son tour et encercle la voiture, ordonnant à la dame qui y est cachée de descendre. C'est en trop pour nos héros qui trouvent l'intervention des mousquetaires beaucoup trop violente pour être honnête. Les esprits s'échauffent, de noms d'oiseaux s'échangent, quelques menaces, et Bertin profite de la diversion pour dégainer un pistolet ! Malheureusement, avant que nul n'ait le temps de réagir, un mousquetaire l'abat d'un tir de mousquetaire.

L'affaire aurait pu mal tourner si Camille d'Estres de Fonteneau, la dame accusée de trahisons et de meurtres, n'avait pas explicitement demandé à nos héros de laisser les mousquetaires l'emmené. Trahison ? Il semblerait en effet que Camille appartienne à une société secrète, la Confrérie des Lames, au service de la Castille et prévoyant l'assassinat de notre très cher empereur.

Au chevet du mourant, Lelisaveta se fait remettre en toute discrétion un sceau de cire représentant deux rapières croisées et cassées en leur centre, ainsi que les derniers mots du mourant "L'empereur des rats... Prévenez-le... "

Une fois les mousquetaires partis avec leurs prisonnières, Ambrosia fouille la voiture et y découvre une fiole de vitriol, un stylet capable d'accueillir du poison, et différentes lettres de créance d'une même main, mais sous plusieurs identités... De quoi rendre la dame suspecte, tout de même !

Un ami qui vous veut du bien

Arrivent alors de nouveaux cavaliers, avec à leur tête un noble Montaginois au visage enfariné. L'homme aperçoit Bertin à terre et exige alors qu'on lui explique ce qu'il s'est passé. Une fois l'explication donnée, l'autorité laisse place au dépit : il est arrivé trop tard pour aider son ami à réchapper aux mousquetaires...

L'homme, Eudes de Sarment, est en effet un ami de la dame. Il est convaincu de son innocence et, malgré les documents compromettants trouvés par Ambrosia, jure que l'accusation est impossible !

Eudes à malheureusement les mains liées : proche de l'empereur, il ne peut s'impliquer trop ouvertement pour aider quelqu'un accuser de trahison... Il propose à nos héros de mener l'enquête pour lui : il mettra à leur disposition des moyens (résidence, valet de confiance, fausse identité pour rentrer à la cour), et en échange les héros le tiendront au courant de tout élément qu'ils auront trouvé.

L'aplomb de Camille ayant déjà et déjà tapé dans l'oeil de Ian Mc Clair, le groupe accepte ce deal sans plus d'hésitation.

Sur le plan de la technique

Ces deux petites scènes représentent environ une heure de jeu, post création de personnage. Nous les avons jouées sans le moindre jet de dé pour l'instant : de simples échanges verbaux, et des actions considérés automatiquement comme réussit. Le scénario officiel prévoit la dépense de mise pour obtenir certaines informations durant les échanges (ou pour fouiller le carrosse), mais je n'y vois pas le moindre intérêt.

D'une manière générale, je suis rarement en phase avec la gamme officielle sur la manière d'utiliser le système de jeu.

Lire la suite


page 1 sur 3 suivante »